Douglas KENNEDY

D’abord régisseur dans des théâtres de Broadway, puis cofondateur d’une compagnie théâtrale à Dublin au début des années 80, Douglas Kennedy s’est rapidement imposé comme un auteur à succès. C’est notamment avec L’Homme qui voulait vivre sa vie (Belfond, 1998) que l’auteur américain connaît une renommée internationale. Traduit en 16 langues et vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde, le roman est même adapté au cinéma en 2010 par Eric Lartigau. Il publie La Poursuite de bonheur (Belfond, 2001), Les Charmes discrets de la vie conjugale (Belfond, 2005), plus récemment Les Hommes ont peur de la lumière (Belfond, 2022) et Et c’est ainsi que nous vivrons (Belfond, 2023). Le puritanisme des États-Unis, l’humanité, les relations entre hommes et femmes ou encore le lien entre l’art et l’artiste sont autant de thèmes que l’auteur questionnent et qui traversent l’ensemble de son œuvre.

Ailleurs, chez moi (Belfond)

Pendant un séjour en France à l’occasion d’un festival, Douglas Kennedy est apostrophé par l’une des convives qui le trouve plutôt raffiné pour un Américain. L’auteur, piqué au vif, s’emporte malgré lui. Peu habitué aux débordements et n’étant pas particulièrement patriote, il s’interroge sur l’impact de ces paroles sur son identité et se remémore les événements marquants de sa vie.