Daniel Cohen

Daniel Cohen

Il faut dire que les temps ont changé…

Éditions Albin Michel

L’auteur

Daniel Cohen est un économiste français très apprécié pour sa clarté et son talent de pédagogue. Directeur du département d’économie de l’École normale supérieure, ancien vice-Président et membre fondateur de l’École d’Economie de Paris, il a publié de nombreux livres à succès dont Nos temps modernes (Flammarion, 2008), La Prospérité du vice (Albin Michel, 2009), Homo economicus (Albin Michel, 2012) et Le monde est clos et le désir infini (Albin Michel, 2015)

Le livre

L’hystérie du monde du travail, l’émergence des protestations populistes, l’enfermement des nouvelles générations dans une espèce de présent perpétuel, sont quelques-uns des symptômes des traumatismes qui se sont accumulés au cours du dernier demi-siècle.
L’une après l’autre, les utopies de gauche et de droite se sont fracassées sur la réalité d’une société post-industrielle dont la signification a longtemps échappé à ses contemporains. Il est désormais possible de la désigner par son nom : la société digitale, qui transforme indifféremment les objets et les personnes en une information qu’un logiciel peut traiter.
Une immense frayeur parcourt la société. Les robots vont-ils remplacer les humains ? Le travail à la chaine laisse-t-il place à une « taylorisation des esprits », via Facebook et l’Intelligence Artificielle ? Par un formidable retour en arrière, les questions de l’ancien monde sont en train de resurgir au coeur du nouveau.