Bernard Werber

Bernard Werber

Le sixième sommeil
Albin Michel

Le livre
Imaginez que vous puissiez revenir en arrière, rencontrer, en rêve, celui que vous étiez vingt ans plus tôt ? Imaginez que vous ayez la possibilité de lui parler ? Que lui diriez-vous ?
Au plus profond de l’un de ses rêves, Jacques Klein, 28 ans, rencontre un homme qui lui ressemble (avec quelques rides et des cheveux gris), et qui prétend être Jacques Klein à 48 ans. L’explication du phénomène ? Il a mis au point un moyen de voyager dans le temps et d’apparaitre dans ses propres rêves de jeunesse. Cependant, le jeune Klein garde son libre arbitre et pourrait encore tout changer…
Guidé par son vieux « moi », Jacques se lance sur les traces de sa mère, une grande spécialiste du sommeil, qui a disparu en Malaisie. Elles le mènent jusque chez les Senoi, le seul peuple à avoir érigé le sommeil en art et qui maitrise la technique du rêve lucide. Après une périlleuse initiation, il sera enfin en mesure de réaliser le rêve de sa mère : créer un cinéma oniroramique et atteindre, au-delà de la phase paradoxale, le 6ème stade du sommeil, celui où tout devient possible.

Un roman audacieux autour d’un thème passionnant : le sommeil, qui mêle science, ésotérisme, temps, psychanalyse et médecine.

L’ auteur
Après des études de droit et de criminologie à Toulouse, Bernard Werber entre à l’Ecole supérieure de journalisme de Paris. Il fait ses premières armes dans un journal de Cambrai aux rubriques «  »chiens écrasés » », météo, mariages et cérémonies en tout genre, avant de gagner le prix de la fondation News du meilleur jeune reporter qui lui permet de financer son premier vrai grand reportage. Sujet : les redoutables fourmis magnans de Côte-d’Ivoire. A son retour, il devient pigiste (L’Evénement, Le Point, VSD…), puis journaliste scientifique au Nouvel Observateur où il reste 7 ans. Des Fourmis aux Micro-Humains, un phénomène d’édition mondial. Bernard Werber, un des romanciers les plus lus en France, est aussi un véritable auteur-culte en Russie et en Corée du Sud où ses livres se vendent à plusieurs millions d’exemplaires.
Les livres de Bernard Werber sont traduits dans une trentaine de langues.