Asli Erdoğan

Asli Erdoğan

Le silence même n’est plus à toi : chroniques
Éditions Actes Sud

L’auteur

Aslı Erdoğan, l’une des voix les plus importantes de la littérature turque contemporaine, a été
arrêtée à son domicile dans la nuit du 16 au 17 août. Romancière et nouvelliste, Aslı Erdoğan
(dont le patronyme, courant en Turquie, n’a pas de lien avec le président du pays) est également
une intellectuelle engagée, membre de la rédaction de Özgür Gündem, un quotidien soutenant
les revendications des Kurdes. La huitième cour criminelle d’Istanbul a ordonné, le 16 août, la
fermeture et l’arrestation des contributeurs de ce journal. Mise en garde à vue au Bureau de lutte
contre le terrorisme de la Sécurité turque, puis transférée à l’hôpital, certainement à la suite d’un
malaise, Aslı Erdoğan a été déférée au tribunal le 19 août sur la base de trois chefs d’accusation :
“propagande en faveur d’une organisation terroriste”, “appartenance à une organisation terroriste”,
“incitation au désordre”. À ce jour, Aslı Erdoğan a quitté la garde à vue et a été placée en
détention dans la prison stambouliote pour femmes, Barkirköy.

Le livre

Vingt-neuf textes parus dans la presse au cours des dix dernières années – chroniques politiques,
réflexions sur l’écriture et l’exil, essais mixtes sur les actions gouvernementales, les pesanteurs
archaïques et les clichés à l’oeuvre dans la vie quotidienne en Turquie – qui éclaireront le profil
d’essayiste engagée de Aslı Erdoğan et permettront de comprendre pourquoi l’auteur, victime de la
chasse aux sorcières déclenchée en juillet 2016, est actuellement en prison.
L’écriture toujours soignée et traversée de fulgurances poétiques de la romancière trouve ici un
autre terrain d’expression, non moins convaincant.