Expo BD Méto

Expo BD Méto

Quand Nicolas Forsans, avec qui j’avais déjà collaboré sur la série Ronces aux éditions Humanoïdes Associés,  m’a fait par de sa volonté d’adapter un roman, j’ai dans un premier temps été intrigué par ce rapprochement qu’il voyait s’opérer entre nos deux univers. C’est à la lecture de Méto, cette oeuvre d’Yves Grevet que j’ai compris comment cette ligature pouvait s’opérer. Elle est dans un premier temps un travail éditorial essentiel et même si nous avons avec Lylian, mon comparse scénariste sur ce projet, adapté un peu l’univers au médium et à nos goûts, il me semble que nous avons respecté l’esprit, le tempo, même si bien entendu la richesse littéraire du roman est difficilement accessible au médium.
Méto est un monde clos et il a fallu que j’adapte mon dessin à des volumes exigus, les panoramiques, les plans complexes que j’aime réaliser ont dû s’assagirent même si quelques éléments fantastiques de décors subsistent, il me semble que cela ne trahit en rien l’œuvre originale qui déjà jouait pour perdre le narrateur et le lecteur sur une unité de lieu et de temps abstraite.
La dystopie à cela d’étrange qu’elle conjure par une prospective négative et fascine dans un même mouvement, une sorte de double contrainte tragique d’un monde catastrophique, tyrannique, voir clairement sadique, mais un monde borné et finalement rassurant par l’offre d’enjeux, clair et accessible qu’elle promet au protagoniste. Bien sûr tout le jeu littéraire est de ne pas tomber dans cet écueil dramaturgique, mais l’allégorie d’un récit est toujours le challenge qui se redouble de difficulté à sa mise en image. Un dessinateur iconoclaste se perd rapidement en circonvolutions. C’est de découvrir l’univers avec Méto par ses yeux qu’est faite la force dramaturgie du récit, peut-être aurions-nous dû le dessiner à la première personne finalement :). En espérant que la lecture de l’album mènera à celle de l’œuvre originale pour ceux qui encore font l’erreur de ne pas connaître Méto.

Glénat – Méto
Planches de la BD Méto, adaptation du roman éponyme d’Yves Grevet.
Illustrations de Nesmo (présent le samediet le dimanche).

expo jeunesse