Octobre, 2021

02Oct15:0015:15ENTRETIEN BD Edmond BAUDOIN, Les Fleurs de cimetière15:00 - 15:15 Café littéraire - Espace B

Détail événement

Baudoin Edmond

Édition : L’Association

Livre : Les fleurs de cimetière

L’auteur :

Edmond Baudoin est un auteur et dessinateur de bande dessinée français. Né en 1942 à Nice, il travaille d’abord en tant que comptable avant de débuter sa carrière de dessinateur à près de quarante ans en publiant ses pre­miers livres aux éditions Futuropolis en 1981. Dessinateur virtuose, travaillant au pinceau, Baudoin puise son inspiration dans son vécu (Couma acó, Piero), ses amours (Le Portrait) ou encore ses voyages (Araucaria, Terrains vagues, Amatlan, Viva la vida). Pour la génération des éditeurs indépendants apparus en 1990 comme L’Association, il est un précurseur et un père fondateur de la nouvelle bande des­sinée. Après avoir réédité plusieurs de ses ouvrages parus aux éditions Futuropolis, L’Association n’a eu de cesse de publier ses bandes dessinées.

Le livre :

À l’aube de ses 80 ans, le dessinateur Edmond Baudoin se lance dans la réalisation de ce livre qu’il porte en lui depuis longtemps. Une longue et ambitieuse autobiographie qui se déroule au fil de pages composites, denses, où l’évocation des moments passés se mêle aux commentaires rétrospectifs, aux citations d’écri­vains admirés ou aux portraits de l’artiste réalisés par des proches. Edmond raconte son père, sa mère, le temps de l’enfance passée à dessiner aux côtés de Piero, son frère admiré. Remontant le fil des années, il évoque une existence vorace de liberté, qui n’obéit qu’à une seule boussole, le dessin, la peinture, l’écriture. L’auteur déplie ses contradictions, expose ses relations fami­liales et tente de disséquer, incertain, son rapport aux femmes. Vaste ouvrage à la narration audacieuse, Les fleurs de cimetière semble suivre les courbes de la mémoire et ses mystères. Les époques, les personnages se côtoient au grès de pages-collages foisonnantes. Comme si Edmond souhaitait pouvoir tout réagencer une dernière fois. Car dès les premières pages, l’artiste prévient : j’écris sur quelqu’un qui va mourir inabouti.

©-Renaud-Montfourny-scaled

Durée

(Samedi) 15:00 - 15:15

Lieu

Café littéraire - Espace B

Gymnase René Friard, 256 avenue de Cannes

Aller en haut