Cécile Oumhani
Tunisie, carnets d’incertitude
Elyzad

Née à Namur (Belgique), Cécile Oumhani vit en région parisienne où elle a été maître de conférences à l’université Paris-Est Créteil. Poète et romancière, ses attaches familiales et ses affinités intellectuelles l’ont amenée à tisser des liens très forts, qui nourrissent aujourd’hui son écriture, avec des pays du monde arabe comme la Tunisie et des pays anglophones tel que le Canada. Elle participe à de nombreuses revues dont La Traductière, Thauma, Babelmed et la revue américaine en ligne Words Without Borders. Elle est par ailleurs membre du comité de rédaction de la revue Siècle 21.

« Romancière et poétesse ayant commencé à publier en 1995, elle porte un nouveau regard sur le monde méditerranéen, un regard lumineux et tendre, imprégné d’une sensualité mélancolique qui attire aussitôt l’attention des critiques, l’admiration du public.

Passionnée d’écriture, héritière de la sensibilité de sa mère, l’artiste-peintre écossaise, Madeleine Vigné-Philip, Cécile Oumhani nous décrit, avec empathie et poésie, dans une langue à la fois charnelle et épurée, des personnages attachants de par leur force ou leur fragilité, aux prises avec les traditions ou la modernité. Elle nous entraine, dans des récits à l’architecture raffinée, dans l’univers intérieur de ces femmes ou ces hommes qui, issus de couples mixtes, se lancent à la recherche de leur enfance passée sous silence sur l’une ou l’autre rive de la Méditerranée… »